Le thème : La formation morale dans une société pluraliste et dans une  École associée par contrat à un État laïc

 

Il fallait l’expertise et la longue expérience de Claude BERRUER, adjoint au SGEC, pour débroussailler, avec les 45 représentants des établissements catholiques d’Alsace, ce sujet difficile  mais ô combien  passionnant.

Partant du postulat que l’enseignement moral et civique fait partie du 3ème domaine de compétences du socle commun,  après avoir fait un tour dans l’histoire de l’enseignement de la morale dans le cadre de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, il nous est apparu clairement que cette responsabilité qui nous est confiée est une chance à saisir et non pas un écueil à éviter. Dans le pluralisme que nous vivons au quotidien dans nos établissements, il est important de former les consciences de nos jeunes élèves, de réfléchir avec eux aux normes éthiques. Il ne peut y avoir de société sans loi, il ne peut y avoir de vivre-ensemble harmonieux sans morale. Les questions morales et éthiques sont confuses et complexes aujourd’hui pour les adultes, à fortiori pour les jeunes.

La morale chrétienne s’appuie sur les Dix Commandements donnés par Dieu à son peuple comme des paroles de vie, et  s’inspire des Béatitudes données par le Christ comme charte de vie ; elle est ainsi  la mesure  que se donne l’Enseignement catholique pour cette éducation morale et citoyenne qui dépasse la devise républicaine : Liberté, Egalité,  Fraternité.

L’excellent dossier mis à disposition de tous les établissements par le SGEC constitue un  support de qualité à cet enseignement moral.

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse,

Je vous propose la routine, elle est mortelle ! » de Paulo Coelho

Quelle meilleure conclusion aurions-nous pu trouver à notre journée commune  réflexion !

                                                                       Geneviève GLANZMANN